Blogue

Enfin, les camerises sont de retour!

Mot de Julie
2018-06-08
ENFIN, LES CAMERISES SONT DE RETOUR!

Il y a trois ans, la camerise a littéralement conquis mon cœur et mes papilles gustatives. À chaque année, je suis impatiente de la retrouver pour renouveler mon plaisir à la savourer. Si tout va bien, c’est vers la St-Jean qu’elle sera disponible, sous la marque Les Artisans des saveurs, dans plusieurs supermarchés IGA à travers la province. Vous pouvez également en faire l’autocueillette. Visitez le site de L’Association des producteurs de camerises du Québec pour connaître les bonnes adresses.

Faites connaissance avec une grande dame
La camerise possède une jeune histoire au Québec malgré qu’elle soit connue depuis des siècles par les peuples japonais. Suite à des travaux d’hybridation, notamment à l’Université de Saskatchewan, la culture de cette petite baie bleue a explosé au Québec depuis 2007. Et fait intéressant : athlétique, la camerise résiste bien aux maladies. Ainsi, on peut la cultiver aisément sans pesticides ni autres intrants chimiques.

Malgré sa drôle de bette, la camerise n’est pas génétiquement modifiée. Elle est plutôt le fruit de croisements par pollinisation de plants, qui à l’origine, étaient sauvages. Connue sous le nom de « haskap » en anglais, ce terme signifie rien de moindre que « longue vie et bonne vision » dans la langue nippone.

Selon des études scientifiques, certaines variétés de camerise possèdent un potentiel antioxydant supérieur à plusieurs autres petites baies comme le bleuet, les framboises, les mûres et les fraises. La camerise se démarque également par des concentrations en composés phénoliques plus élevés, notamment en flavonoïdes. Ces substances sont reconnues pour aider à prévenir diverses maladies chroniques comme le cancer, les maladies cardiovasculaires et les maladies neurodégénératives.


Faites de généreuses provisions
La camerise connaît plusieurs utilisations culinaires : smoothies, muffins, scones, salades, vinaigrettes, mousses, sauces, tartes, poudings, etc. Pour des inspirations culinaires, consultez la section RECETTES . De l’entrée au dessert, la camerise sait se faire aimer! Je ne me tanne pas de faire et de refaire ma recette de Confiture camerises et graines de chia : simple et rapide à réaliser, elle est géniale pour aromatiser un yogourt nature, accompagner une rôtie et même un morceau de poulet grillé.

À chaque année, quand mes réserves de camerises congelées sont épuisées, je me dis que j’aurais dû en faire plus. Alors cette année, pas question d’être à sec dès le mois de janvier. Je vais m’organiser pour faire plus de place dans le congélateur… et je vous conseille de faire de même!

Je vous souhaite une savoureuse saison de la camerise!